mardi 15 juin 2010

Il y a 70 ans : le combat de Germisay




Le combat de Germisay est moins connu que ceux du triangle Chaumont-Bologne-Andelot ou de Bourmont. Il a pourtant coûté 21 tués aux troupes françaises.

Les opérations commencent le 15 juin 1940, lorsque le chef de corps du 2e régiment de spahis marocains (qui a succédé au colonel Geoffroy, tué à La Horgne, dans les Ardennes), venant de la Meuse, reçoit l’ordre d’occuper les villages de Bressoncourt, Germay, Germisay et Epizon, dans le canton de Poissons, avec PC à Trampot (Vosges).
A Germisay, des éléments isolés du 412e régiment de pionniers et du 294e RI viennent renforcer le 4e escadron du capitaine Jean Giraud, sous les ordres du chef d’escadron Azémar.

Il est environ 12 h, le 16 juin 1940, lorsque l’arrivée imminente de blindés et de camions chargés de fantassins ennemis, appartenant à la 8e Panzerdivision, est signalée en provenance de Brouthières. Le peloton du 3/2e RSM qui défendait Bressoncourt se replie sur Trampot.

Le combat s’engage. Le capitaine Giraud est blessé, évacué sur Vittel et capturé par l’ennemi. Les lieutenants Jacques Labbé et Emile Chaume sont tués, ainsi que l’adjudant Auguste Ternin-Rozat et 18 gradés et hommes de troupe. Une grange et une habitation brûlent. Le 4/2e RSM doit décrocher sur Trampot pour éviter l’encerclement.

Au total, l’armée française déplore 21 tués. Quatre sont retrouvés allongés côte à côte, près d’un bosquet, une balle dans la nuque… Tous sont inhumés dans le cimetière communal. Une cérémonie aura lieu en mai 1941, en présence de drapeaux français et de la population.

Les victimes (dont quatre inconnus et quatre hommes du 412e pionniers) :
. lieutenant Labbé, né à Paris en 1910, mort le 20 juin selon MDH.
. soldat André Brodu, né en 1919 à Nantes, 2/2e RSM.
. brigadier Embar.
. soldat Robert Dupré, né en 1913 dans l’Oise, 412e régiment de pionniers.
. lieutenant Emile Chaume, né en 1905 en Algérie, 2e RSM.
. Jules Cazé, né en 1912, 412e régiment de pionniers.
. André Tatin, né en 1904 dans la Somme, 412e régiment de pionniers.
. soldat Jean Gilbert, né en 1921 à Tours, 2e RSM, tué le 20 juin selon MDH.
. adjudant Ternin-Rozat, né en 1910 à Lille, 2e RSM.
. soldat Gustave Bisson, né en 1916 à Evreux, 2e RSM, mort le 20 juin selon MDH.
. soldat Jean Colas, né en 1919 à Paris, mort le 20 juin selon MDH.
. Léon Persyn, né en 1906 dans l’Oise, 412e régiment de pionniers.
. brigadier André Danvin, né en 1920 dans la Creuse, 2e RSM.
. Marcel Hazé, né en 1910 à Paris, 2e RSM, mort le 20 juin selon MDH.
. maréchal des logis-chef Salah ben Ahmed.
. brigadier André Solignac, né en 1919 à Lyon, 2e RSM.
. Bouchaïb ben el Arbi.
. quatre inconnus.

Ces informations, recueillies par Jean-Marie Chirol, proviennent en partie de M. Fournier, ancien maire de Germisay. Elles sont parues dans le supplément de Dossier 52 n°25.

1 commentaire:

  1. Bonjour,
    Je viens de lire cet article avec attention.
    En effet mon grand père etait affecter au 412em.
    Il a été fait prisonnier par les allemands
    Claude

    RépondreSupprimer